latteToujours plus nombreux sont les personnes qui, après avoir bu un verre de lait de vache, ils développent des effets indésirables, en particulier au niveau de la gastro-intestinal. Mais dans ces cas, il est correct de parler de l'allergie ou de l'intolérance? Tout d'abord, nous allons préciser la différence entre les deux situations.

L'intolérance est une réaction pseudoallergica, dans lesquels l'absence d'une enzyme, la bêta-galactosidase, est très important, car il est responsable du clivage de lactose, qui est un disaccharide, en glucose et en galactose, de deux monosaccharides qui la composent. Dans l'allergie, au lieu de cela, le sujet est en effet allergique à certaines protéines de lait, en particulier les protéines de lactosérum.

Comme vous pouvez contourner ce problème? Dans le premier cas, à l'aide de laits delattosati, ou des solutions sous la forme de gouttes à ajouter au lait et capable d'imiter l'action de l'enzyme manquante. Dans le second cas, vous pouvez utiliser le ou les laits qui ne sont pas des vaccins, comme la chèvre, le mouton ou même un âne et une jument; ou de lait à partir de composants végétaux, tels que celui de soja, ou même et, de préférence, de riz, de par son faible coût et d'excellentes caractéristiques organoleptiques.